Sélectionner une page

On a tous déjà vu à la télévision comment se passait une vente aux enchères, et on a sûrement tous voulu y participer une fois..

En effet, toute personne peut se rendre à une vente aux enchères, et tous types d’objets différents y sont proposés tels que meubles, tableaux, objets d’art, bijoux, montres, voitures …

Comment se déroule une vente aux enchères ?

L’hôtel des ventes Nice Riviera organise trois/quatre fois par mois des ventes aux enchères, le public peut y assister car les ventes sont publiques.

Les dates de ventes sont consultables dans le Nice-Matin chaque dimanche dans les annonces légales et sur le site hdvnice.com, avec les estimations de chaque lot.

Une exposition préalable à la vente est organisée la veille de la vente et les acheteurs éventuels pourront ainsi se rendre compte de la qualité et de l’état des objets mise en vente le lendemain.

Sur place, un clerc de l’étude pourra les renseigner de façon efficace.

Le jour des enchères, l’acheteur pourra être présent pour enchérir, ou demander à être appelé au téléphone lors du déroulement des enchères.

Il pourra également enchérir par internet sur le site Interenchères.com/Hôtel des ventes Nice Riviera

Vente aux enchères

Vente aux enchères

 

Comment connaître la valeur d’un objet ?

L’étude organise des journées d’expertise gratuite chaque lundi sur place à l’Hôtel des ventes Nice Riviera 50 rue GIOFFREDO.

Les Commissaires-priseurs se déplacent également chez toute personne qui en fait la demande en prenant un rendez-vous.

Quels frais payer lors d’une vente aux enchères ?

L’acheteur paie des frais en sus des enchères

  • Soit 18% hors TVA pour une vente volontaire (l’objet provient d’un particulier ou d’une succession)
  • Soit 11,90% hors TVA pour une vente judiciaire (l’objet provient d’une tutelle, saisie ou décision de justice)
  • Soit 15% TTC si l’objet provient du Crédit Municipal qui se trouve en face de l’étude et avec lequel l’Hôtel des ventes Nice Riviera a un contrat.

Donc aucune déclaration à faire à l’état pour l’acheteur.

Le vendeur en revanche doit payer des frais à l’étude, qui sont retenus sur le produit de la vente. Les frais sont négociables et sont compris entre 10 et 15% hors TVA.

Si le vendeur, particulier, ne détient pas l’objet mis en vente, depuis 22 ans révolus, il se voit retenir une plus-value de 6,5% sur le produit de la vente qui sera reversé à l’état.