Vous avez sûrement remarqué que la terre était le principal matériau recommandé quand vous commencez la sculpture. D’après moi, c’est tout simplement parce que la terre est un élément qu’on prend plaisir à manipuler. De nombreux sculpteurs le reconnaissent d’ailleurs : travailler avec de la terre est un excellent moyen de dompter les formes les plus simples dans une matière complexe.

Pour beaucoup, l’attrait de la terre est incompréhensible. Ce sont généralement des sculpteurs qui ont commencé avec d’autres matériaux et qui ont appris à les maitriser. Dans la suite de cet article, je vais vous expliquer pourquoi les débutants en sculpture doivent privilégier la terre pour leurs premières œuvres.

Les avantages de la terre

Je compte au moins 3 grands avantages avec la terre. D’abord, c’est un matériau pratique pour la sculpture. Elle a aussi l’avantage d’être facile à manipuler, encore plus facile à modeler ; ce qui fait que vous avez à disposition une matière qui va vous simplifier amplement la tâche.

Le dernier avantage est son prix qui défie la concurrence. À partir de 5€, vous pouvez facilement en obtenir une dizaine de kilos. Je présume que ce prix dérisoire a quelque chose à voir avec le fait qu’on trouve de la terre partout. Bien sûr, il y en a qui diront que les différences de prix sur la terre se ressentent au niveau de leur qualité.

Un matériau ancestral

La sculpture dans la terre ne date pas d’hier. Et ce n’est d’ailleurs pas par hasard que même les peuples primitifs aient été si nombreux à s’adonner à la sculpture. Les œuvres qu’on retrouve encore de nos jours témoignent d’ailleurs que le précieux matériau a aussi le mérite de résister au temps.

Une qualité à ne pas négliger, quand on sait qu’il est difficile de faire plus résistant que des poteries cuites.