Il existe de nombreux corps de métiers dans lesquels il est possible de se lancer de nos jours, que l’on soit habile de nos mains ou un peu plus de notre cerveau. L’ébénisterie est un domaine fort intéressant, qui attire certes moins de jeunes d’aujourd’hui, mais qui reste quand même une activité qui découle d’une passion. En effet sculpter, prendre soin, redonner vie au bois n’est pas du goût de tout le monde. Aujourd’hui, je vous propose ainsi ces quelques lignes afin de vous aider à savoir ce que vous devrez faire si vous décidez de devenir ébéniste.

Qu’est-ce qu’un ébéniste ?

Un ébéniste, c’est avant tout un artisan, car c’est avec ses mains que ce dernier travaille. Il ne faut surtout pas le confondre avec un menuisier, car ce n’est pas du tout la même chose. En effet, si le menuisier travaille le bois grossièrement dans les questions de fabrication sur mesure ou la pose de boiserie, le travail d’un ébéniste n’est pas du tout la même chose.

Un ébéniste est en effet plus porté sur les finitions, les sculptures, sur le bois, mais surtout sur les essences de bois rare en faisant usage de la marqueterie. Il faut savoir que les bois rares sont souvent difficiles à obtenir, ce qui oblige l’ébéniste à les travailler en petite quantité seulement et par placage aussi. Un ébéniste travaille ainsi le bois pour fabriquer des meubles ou bien pour les restaurer.

Quelles sont ses tâches principales ?

Quelles sont les tâches principales d’un ébéniste ? Il faut savoir qu’un ébéniste peut être un salarié ou un indépendant. Dans la plupart des cas, il ne réalise que des commandes uniques ou en séries sur des armoires, des tables ou encore des commodes et autres meubles. Il réalise dans la plupart des cas, des pièces uniques et conformes aux demandes et besoins des clients qui font les commandes.

Un ébéniste peut aussi être en charge de la restauration de meubles anciens. Pour cela, il est indispensable qu’il respecte les techniques anciennes utilisées pour la même tâche dont l’usage d’un cirage en particulier par exemple. L’ébéniste peut aussi être amené à utiliser des matériaux autres que le bois comme le verre par exemple ou autres.

Comment devenir ébéniste ?

Pour devenir ébéniste, je vous recommande de suivre les formations adéquates. Pour cela, vous devez ainsi décrocher un CAP au DMA, ce dernier vous permettra de vous faire embaucher au sein d’une entreprise pour commencer. Avec de l’expérience, au moins 5 ans, vous serez capable de vous mettre à votre propre compte, en vous assurant de bien gérer la comptabilité et la gestion de votre entreprise. Je vous recommande aussi de suivre une formation complémentaire dans la restauration de meubles anciens.

Mises à part toutes ces connaissances de base, un ébéniste doit aussi apprendre à reconnaître les différentes essences de bois ainsi que leur propriété facilitant ainsi son travail. Il doit aussi maîtriser le dessin, la sculpture et de nos jours être capable de se servir des nombreux outils technologiques à son service dans la réalisation de son travail.